Bonjour,

Je vais aujourd’hui aborder le douloureux problème sociétal des piscines mixes,  en illustrant ma démonstration théologique à l’aide de l’exemple de mon beau frère Abou Gustave.

Gustave, avant d’être le garagiste pro-palestinien reconnu par ses paires et adulés par ses clients, fut au paravent un espoir de la natation française.

gros_piscine

Mon beau frère Gustave, alors âgé de 12 ans, lors des qualifications du 25 mètres brasse coulée.

Classé 32ème aux championnats de France minime organisés à la piscine couverte d’Amnéville (Lorraine occupée) en 1981, la presse régionale de l’époque fut unanime à reconnaitre ses qualités aquatiques et à faire de lui l’une des principales chances de médaille olympique pour la région thionvilloise.

Jusqu’à l’accident.

Lors d’une séance d’entrainement au tremplin de 1 mètre, Gustave fit une chute technique provoquée par un manque de concentration dû à la présence perturbante de personnes d’origine féminine dans le même bassin.

Eprouvé nerveusement, affecté psychologiquement par les moqueries féminines qui accompagnèrent sa glissade spectaculaire, Gustave ne parvint jamais à retrouver le niveau qui fut le sien et renonça définitivement à la natation, brisant définitivement les rêves de médaille olympique de toute une région.

Les « Jeunesses Musicales Islamistes de France » ont aujourd’hui le courage de soulever ce problème sociétal sur lequel nos compatriotes (de toutes confessions) ont le devoir (citoyen) de se pencher : Combien de destins olympiques allons-nous encore laisser briser en autorisant l’accès des piscines aux femmes ?

esti_ginzburg5

La nageuse sioniste Esti Ginzburg dans les vestiaires de la piscine couverte d’Amnéville. Comment voulez vous qu’on s’entraine sereinement dans de telles conditions ?

A conséquence : Les JMF exigent des pouvoirs publics qu’ils prennent (enfin) leurs responsabilités en interdisant purement et simplement les piscines mixes, dans cadre le du programme de préparation aux prochains jeux olympiques de Londres.

Les femmes et leur incroyable capacité à détourner les jeunes de la natation doivent cesser d’être le cimetière de nos illusions olympiques.

Hadj Bernard Abou Al Lorrain, Imam salafiste aquariophile.